Un projet d’activation urbaine

Dans le cadre de l’exposition EmpathiCITY, making our city together  réalisée avec  le réseau des villes créatives UNESCO de design et portée par la Cité du design, celle-ci invite des designers sur des territoires.

Elle sollicite CARTON PLEIN, laboratoire pluridisciplinaire de conception des espaces publics rattaché à un espace public/ terrain de jeu de 2000 m2 situé au centre de Saint-Étienne : La Cartonnerie, comme commissaire local. Avec PARCOURS DE JEU, CARTON PLEIN poursuit sa recherche-action sur le jeu en ville en invitant deux collectifs à réaliser des installations grandeur nature inscrites dans les problématiques concrètes d’un quartier en pleine mutation.

Sébastien Philibert, designer et Laure Bertoni, designer / Ancrages à Saint-Étienne

Après avoir arpenté l’Irlande et avoir réalisé une série d’objets dédiés aux paysages, ce duo prolonge l’aventure et s’immerge à Saint Étienne où ils imaginent in situ une série de cinq objets-jeux. Au cœur d’un délaissé urbain, devant la cour d’une école, au sein d’un square à l’abandon… des installations émergent, directement inspirées du lieu dans lequel elles s’inscrivent : son histoire, ses paysages, ses matérialités, mais aussi les pratiques habitantes existantes ou pressenties. Ce sont des objets à jouer au sens large, des pièces uniques, alternatives aux aires de jeux-catalogues, qui s’affranchissent des modèles standards pour inviter enfants et adultes à jouer autrement la ville.

Juliana Gotilla, architecte et Lola Diard, Designer / Murs en jeu

Au travers du prisme du jeu, nous interrogeons le statut des murs des délaissés. Invisibles, neutres, sans qualité, les murs constituent un décor de la vie urbaine mais pas seulement, ils configurent l’espace qu’ils délimitent. Telle une peau, une enveloppe à la fois réceptive et communicative, la surface murale interagit avec les pratiques, à travers elles, la sphère publique et privée s’expriment, se rencontrent.

C’est pourquoi nous utilisons les murs comme une opportunité d’échange avec les citoyens, une zone de rencontre entre individualités. Que ce soit en affichant, en peignant, en tendant, en amenant du relief, nous habitons les épaisseurs afin de créer des interfaces ludiques, des espaces de friction, activateurs de nouveaux usages.

Au Programme :

+ Le 23 mars après-midi, balade inaugurale du « Parcours de jeu »
+ Le 23 mars au soir, « Soirée Tripot » autour de jeux de conception.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s